L’émergence…mais a quel prix?

facture

L’émergence à l’horizon 2020 pointe son nez, avec son lot de problème. La Côte d’Ivoire, avec à sa tête le Chef de l’État et son gouvernement, connait depuis quelques années des réformes structurelles, imposées et on le sait aujourd’hui par le grand FMI. Encore eux n’est ce pas! Ces grandes institutions financières qui dictent aux chefs d’État, leur conduite dans la gestion de leur économie, de leur pays… Nous n’allons pas cracher dans la soupe, ces institutions sont puissantes, elles sont construites autour d’un réseau qui va meme jusqu’a placer certains chefs d’Etat; leurs prérogatives vont beaucoup plus loin que ça. Cependant, l’objet de cet article n’est pas le FMI ou la Banque Mondiale, ça serait leur faire trop d’honneur. Nous remettrons cela a plus tard.

Mais tout comme vous, nous nous posons des questions sur les raisons de la flambée des prix des biens de consommations, qui étaient jusqu’alors accessibles, même aux familles les plus modestes, à savoir l’attiéké et l’alloco, des mets plébiscités par les ivoiriens; et bien d’autres. Nous nous posons également des questions sur les raisons de l’envolée des prix de la consommation d’électricité dans notre pays. La colère gronde contre la CIE, la grogne générale s’entend et le malaise social se fait sentir.

En effet, depuis plusieurs mois, l’ivoirien lambda a vu la magie s’opérer sur sa facture d’électricité. La magie car il s’agit bien d’un tour de passe passe par les responsables de la CIE; une consommation passant du simple au double, voire du simple au triple. Et dire que tout va bien, que les voyants sont au vert, serait faire preuve de démagogie dans un climat qui devient de plus en plus tendu. Nous nous rappelons tous du discours mémorable du 1er Mai, prononcé par le Président de la République. Était-ce un discours politique, quand le Président défendait qu’il ne savait rien de la dernière augmentation des prix de la consommation de l’électricité? Ignorait t’il réellement la décision prise par la CIE d’augmenter de 10% le prix de la consommation des ivoiriens? Une chose est sure, des promesses ont été faites. Le Chef de l’Etat promettait l’annulation de la dernière augmentation de Janvier afin de soulager le porte monnaie des ivoiriens; Il promettait également des mesures pour que les ivoiriens soient financièrement capable d’acheter de l’attiéké, de la banane sans se soucier de leur prix.

Malheureusement, et nous aurions aimé ne pas le dire, nous n’avons rien vu comme actions. La réception de la facture d’électricité est toujours synonyme d’angoisse pour notre peuple. Et le gouvernement semble sourd et malvoyant.

Après Bouaké, quelle sera la prochaine ville à protester pour qu’on nous entende enfin?

 

K.A.S

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :