Henry Doumbia: ce joueur qui tient la Thaïlande en haleine

Bonjour Henry Doumbia. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
je me nomme Bernard henry Cedric Doumbia joueur de foot professionnel âgé de 25 ans, ivoirien résidant en Thaïlande.

Joueur de foot professionnel. Est-ce que vous avez toujours voulu devenir footballeur ? Etait-ce facile d’atteindre ce but ?

Oui j’ai toujours rêvé d’être footballeur, mais comme vous le savez, il est difficile d’atteindre cet objectif déjà quand on est ivoirien vivant en Côte d’Ivoire et aussi parce qu’ il y a beaucoup d’appelés mais très peu d’élus.

Quels ont été vos réels obstacles dans votre parcours avant d’être pris dans un club ?
Les difficultés étaient d’abord de convaincre mes parents, qui ont pourtant eux aussi été d’anciens sportifs de haut niveau.

Ah oui? vos parents étaient eux aussi sportifs?
Mon père était footballeur à St Seurin à bordeaux et ma mère handballeuse dans l’équipe nationale. Ils connaissent donc les réalités du métier, ils avaient peur que je rentre dans ce milieu. Mais comme tout métier, il faut affronter les difficultés comme la concurrence, les coups bas… donc je me suis accroché et j’ai finalement pu les convaincre.
Comment avez-vous été pris pour jouer dans votre club actuel Angthong FC, en Ligue 1 ?
(Rires). C’est une très très longue histoire. J’ai fait la Tunisie, Dubaï. Je peux juste vous dire que j’ai fait un essai, à l’issu de cela j’ai été retenu et j’ai eu un contrat.
Aujourd’hui vous évoluez en Thaïlande, j’ai eu l’occasion de suivre un de vos matchs. Vous êtes une grande star. Une fois que vous foulez le terrain vous êtes applaudi. Vous avez même, je crois, gagné un prix du meilleur joueur en 2014. Etait-ce facile pour vous de vous imposer dans votre équipe ?

Star? je ne dirai pas ça. (rires) bref facile non mais bon grâce au soutien de la famille,des proches et surtout de l’équipe j’ai pu atteindre certains objectifs.

Dites-nous, pour apaiser notre curiosité, comment est la vie d’un footballeur ?
Je connais pas la vie des footballeurs en général mais la mienne est plutôt simple entraînement-maison-entraînement

On ne vous a pas encore vu en sélection nationale, qu’est ce qui coince à ce niveau ?
Ça sera certainement pour bientôt. En tout cas je l’espère. La difficulté est peut-être que le championnat thaïlandais n’est pas vraiment connu comme les autres championnats. Peut-être que c’est moins évident pour nous qui n’évoluons pas en Europe. je ne sais pas. En tout cas, je me battrai dur pour un jour être sélectionné.

Quel conseil pourriez-vous donner à tous ces jeunes qui cherchent à évoluer dans le football ?
Le seul conseil c’est de regarder les entraînements de Cristiano Ronaldo et vous comprendrez ce qui vous attend; en gros être prêt à faire d’énormes sacrifices.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :