Panafricanisme contre christianisme?

téléchargement (1).jpg

Peut-on être Chrétien et panafricain ? Ou, encore mieux, peut-on être Chrétien et Afro centriste ? Cette question est posée dans tous les débats entre les différents courants de pensées panafricaines. Et pour cause, selon les panafricains radicaux, le Christianisme est incohérent à la lutte pour la liberté de l’Afrique.

« Lorsque les Blancs sont venus en Afrique, nous avions les terres et ils avaient la Bible. Ils nous ont appris à prier les yeux fermés : lorsque nous les avons ouverts, les Blancs avaient la terre et nous la Bible. »

Le Christianisme serait une religion importée car aucun pays Africain n’était Chrétien avant l’arrivée des colons. Nous avions nos croyances, nos religions. Après nos indépendances, nos croyances se sont transformées en aberration. Pour ceux qui s’accrochent encore aux religions de leurs ancêtres africains, nous n’hésitons pas à les marginaliser car pour nous, ce sont des sorciers. Aujourd’hui, nos pays et nos communautés sont les plus croyants et les plus pratiquants du monde. Tandis que les Eglises de nos anciens maîtres se vident, nos Eglises à nous sont pleines chaque jour.

De plus, cette religion, continuent les panafricains, nous endort. Nous pensons lutter contre la pauvreté seulement par la force de la prière. Nous pensons lutter contre le sous-développement seulement en se confiant à Dieu. Combien parmi nous ont succombé à une maladie en pensant être guéri par l’imposition des mains de notre pasteur ?

« Sainte Rita, priez pour nous »

Le christianisme nous a éloignés de nos cultures. Vénérer nos ancêtres est devenu un acte de sorcellerie. Cependant, nous vénérons chaque jour dans nos prières, les ancêtres des européens. Quand nous disons par exemple « Sainte Philomène…Sainte Rita… priez pour nous », nous demandons aux ancêtres des européens qui ont eu  une vie exemplaire d’intercéder pour nous auprès de Dieu. Et pourtant, c’est la même chose que nous faisons quand nous vénérons nos ancêtres. Vous me direz que les hommes et femmes que l’on vénère dans la religion Chrétienne ont été canonisés, mais n’oublions pas que bien souvent, la canonisation a été un instrument politique et un instrument humain. De plus, si on réfléchit bien, de quel droit un homme, fusse-t-il pape, se permet-il de sanctifier un autre être humain ?

« Tendre la joue gauche »

images.jpg

Et pourquoi devons-nous croire en une religion qui nous a autrefois traiter d’animaux et d’êtres sans âme ? Pourquoi croire en une église qui a fait la promotion de l’esclavage et de la colonisation ? Quoi ? Juste parce qu’un Pape, dans un seul discours, a présenté ses excuses sur l’esclavage, nous devons tout pardonner ?

Pourquoi croire en un Dieu qui n’est pas noir ? Un Dieu dont le Fils, tous les saints et les disciples ne sont pas noirs. Comment croire en une religion dans laquelle, jamais un pape, n’a été noir ? Pourtant le Vatican, vu la désertification des églises européennes, reçoit grâce à nos quêtes un financement de poids.

Non ! Le Christianisme n’est pas une religion Africaine. Et cette religion a fait et continue de faire à l’Afrique plus de mal que de bien.

 

Etant Chrétien, ces arguments peuvent blesser. Notre foi nous empêche peut-être de les accepter. Personnellement, je trouve ces arguments, pour la plus part, vrais et fondés, pourtant, je m’accroche encore à cette religion. Pourquoi ?

 

D’abord, le christianisme a été en Afrique bien avant la colonisation. Oui, il est vrai que dans une partie de l’Afrique, cette religion était méconnue. Mais dans une autre, telle que l’Egypte et l’Ethiopie, cette religion était bien connue. Des personnalités noires comme Makeda, la Reine de Saba et Taharqa, Pharaon Egyptien noir, ont eu un rôle important dans l’origine de cette religion. Des empereurs comme Zara Yakob, Menelik 2 empereurs d’Ethiopie, ont même contribué à son expansion. Le Christianisme a eu une place importante en Ethiopie. La célèbre Terre Sainte, la Lalibella qui accueille l’une des plus vieilles Eglise du monde, datant du 4è siècle, peut en témoigner. Et, pardonnez-moi de succomber au dogmatisme, en me demandant si ce n’est pas cela qui a fait de l’Ethiopie, la seule nation africaine à ne jamais avoir été colonisée.

téléchargement (2).jpg

Ensuite, si l’on veut être rigoureux, si nous disons que le christianisme a été une religion importée en Afrique, il faut aussi avouer qu’elle a été aussi importée en Europe. Jésus n’était pas européen je vous le rappelle, ni Pierre, celui qui a créé l’Eglise. Les européens ont juste adapté cette religion à leur culture. Ils sont même allés jusqu’à blanchir des personnages qui n’étaient pas blancs à l’origine. Combien de personnes dans ce monde croient que la reine de Saba est blanche, par exemple.  Ça ne m’étonnerait pas que Jésus soit, à l’origine, noir pour tout vous dire.

téléchargement (3).jpg

Même si je crois au Christianisme, je suis d’accord avec les panafricains ultra-radicaux que notre manière de le pratiquer n’est pas la bonne. L’erreur que font les africains, n’est pas de croire en un Dieu Chrétien. L’erreur est de ne pas adapter la religion Chrétienne à leur culture. Nous prions cette religion en nous basant sur sa conception Européenne qui n’a rien à voir avec notre culture. Pourtant, rien ne nous empêche de faire pareil. Kimpa Vinta a bien créé un mouvement chrétien afro-centré. Et l’Ethiopie, elle,  a une pratique africaine du Christianisme. Attention; je ne parle pas de cette mani que nous avons de diviniser nos hommes de Dieu.

téléchargement (4).jpg

Enfin, si je suis d’accord avec l’appréhension des panafricains sur l’Eglise, car elle est gérée par des hommes…blancs, je ne suis pas d’accord avec leur rejet de la religion. N’y voyez pas de contradictions. La religion prône l’amour entre les hommes peu importe la couleur de peau, la richesse et le continent. Est-ce sa faute, si les personnes qui gèrent l’Eglise aient fait la promotion de l’esclavage, des divisions et des guerres ?

De plus, en quoi est-ce que le fait de croire en une religion étrangère nous empêche d’aimer et de nous battre pour notre continent ? Sommes-nous obligés d’avoir la même religion pour s’unir pour notre Afrique ? Pour moi, ce débat n’a pas lieu d’être.

Chers amis panafricains, la seule manière de faire avancer l’Afrique est de s’unir. Nous passons notre temps sur nos différences qu’elles soient ethniques, géographiques et… religieuses au lieu de nous concentrer sur ce qui nous unit, à savoir notre amour pour l’Afrique.

 

Yves Bada

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :