Tatou Dembélé: L’artiste derrière le succès de IvorianFood

Bonjour Madame Dembélé, Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

zzz.jpg

Bonjour Bonjour, je suis Tatou Dembélé, artiste à mes heures perdues et entrepreneure dans le monde du digital. Je suis la fondatrice de Ivorian Food, la plateforme de promotion de la culture culinaire ivoirienne!

D’où vous est venu l’amour de l’art et du dessin en l’occurrence ? Avez-vous fait des études pour ça, ou cela vous est venu naturellement ?

Je n’ai pas étudié en art. Je termine à peine mon deuxième cycle universitaire et pendant tout mon cursus académique, j’ai toujours aimé peindre et dessiner. Je suis une autodidacte, bien vrai qu’au collège, on nous dispensait des cours d’art plastique dans lesquels j’avais toujours de bonnes notes!

z.jpg

C’était fascinant pour moi de créer mes propres univers avec mes crayons de couleur et ma peinture. Tranquillement, surement, j’ai su développer mes propres techniques.

Comment peut-on reconnaître une œuvre de Tatou Dembélé ? Quelle est votre particularité ?

18767776_10210978918723136_1446024061738628666_n.jpg

 

 

 

On dit souvent que mes peintures sont très colorées. J’aime beaucoup les belles couleurs chaudes, vibrantes qui communiquent beaucoup d’énergie. Le contraste réside dans le fait que malgré les couleurs vibrantes que j’utilise, mes peintures dégagent toujours beaucoup de douceur. En 2013, j’ai commencé à intégrer d’autres matériaux à mes toiles et je trouve tout ça vraiment excitant! Il y a tant de choses qu’on peut faire: une vaste palette de possibilités!

Vous êtes une artiste avec une notoriété établie, vos tableaux créent des émotions qui justifient les prix que vous avez remportés. Quels sont vos objectifs actuels?

Voilà des termes bien flatteurs! (rire) Il est vrai que mes peintures créent de belles émotions chez les personnes et c’est plaisant de savoir que les messages passent. J’ai souvent été agréablement surprise de voir des images de mes peintures utilisées comme fond d’écran et autres. Eh bien, j’a toujours peint sans pression aucune alors je continuerai ainsi! La créativité ne se force pas. Je passe souvent de longues semaines sans peindre et ce n’est pas plus mal.

Vous organisez souvent des vernissages au Canada où vous vivez, avez-vous des projets de vernissages ou d’expositions de vos œuvres en Europe et en Afrique, notamment chez vous en Côte d’Ivoire ?

13599997_10208113338165413_1991750022300637451_n.jpg

Absolument, je veux faire les choses correctement, non pas par effet de mode ou par nécessité, mais bien parce que c’est une expérience qui en vaudra vraiment la peine pour moi et pour les personnes. L’exposition prendra ainsi tout son sens si rien n’est prématuré.

Comment un de nos lecteurs peut-il acquérir une de vos oeuvres ?

Il y a un réalisateur français qui dit que l’envie d’acquérir des œuvres d’art commence toujours par une rencontre. Pour cela, je privilégie la rencontre. Cela dit, on peut aussi me contacter directement, via mes réseaux sociaux, par mail ou via mon site internet. Acheter de l’art ce n’est pas acheter une paire de chaussures! J’aime comprendre les besoins des personnes qui veulent acheter des pièces originales avant de passer à la vente. Par contre pour acheter des reproductions, des prints, tout se passe sur mon site internet!

Vous avez créé l’application Ivorian Food, comment expliquez-vous le passage de l’art à la gastronomie ?

Il n’y a pas vraiment de passage de l’un à l’autre. J’ai plusieurs projets qui me tiennent à cœur dont Ivorian Food qui n’est plus un projet mais bien une entreprise enregistrée. Je porte mes projets aussi loin que ma force me le permet parce que lorsque nous avons une idée, nous en sommes pleinement responsable.

ivorian food.jpg

Ivorian Food est un blog culinaire qui existe depuis 2015. La page Facebook qui compte plus de 80000 fans existe depuis 2008. J’ai eu cette opportunité de pousser plus loin les choses et je l’ai saisie en créant une application mobile!

Vous êtes un modèle pour bon nombre de personnes, quels conseils donnerez-vous à la jeunesse africaine, notamment à celle qui s’intéresse à l’art ?

L’art est le témoin de la culture, le témoin de la vie en société. L’art représente au delà de l’esthétique une vision du monde ou d’une culture. Qui s’intéresse à l’art et donc à la culture vit pleinement dans son temps et s’intéresse activement aux problématiques de son temps. Tout homme complet, toute jeunesse active doit s’intéresser aux problématiques de son temps et donc à l’art, témoin de sa culture. S’intéresser à l’art c’est s’intéresser à sa culture, c’est porter un œil critique sur les phénomènes de société, c’est exister. Existons alors!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :